Le premier lancement de la fusée Falcon Heavy a été un succès pour SpaceX : après le lancement depuis la même plate-forme en Florida utilisée par les missions Apollo de la NASA la semaine dernière, l’entreprise d’Elon Musk a revendiqué le titre de la fusée la plus puissante. C’est une étape importante pour SpaceX. La question est maintenant : quelle est la prochaine ?

Le milliardaire PDG de SpaceX a organisé une conférence de presse après que la fusée Falcon Heavy de l’entreprise ait fait son premier lancement mardi, où, bien qu’il fût clair que Musk était excité au sujet du Falcon Heavy, il avait déjà tourné son attention vers quelque chose de plus grand : le BFR (Big Falcon Rocket). Il a précisé que l’entreprise est toujours concentrée sur son but ultime : envoyer des humains pour vivre sur Mars.

Le BRF en comparaison avec d’autres vaisseaux spatiaux

Musk a surpris les journalistes lorsqu’il a révélé que le Falcon Heavy ne serait probablement pas certifié pour porter des personnes. Mais le développement sur BFR va si bien qu’elle probablement sera celle qui va lancer des astronautes dans des missions dans l’espace lointain. 

Le BFR a un système de lancement complètement réutilisable et dispose d’un vaisseau spatial massif au-dessus d’un booster tout aussi puissant alimenté par 31 moteurs SpaceX Raptor (le Falcon Heavy utilise 27 moteurs Merlin). La fusée combinée avec le vaisseau spatial sera de 106 mètres, et sera en mesure de lancer 136 tonnes métriques en orbite terrestre basse. Chaque vaisseau spatial peut transporter jusqu’à 100 passagers, et elle pourrait potentiellement être utilisé pour un voyage point à point ultra-rapide autour de la Terre.

Musk a déclaré que toutes les ressources de SpaceX seraient consacrées au développement du BFR, et qu’elle finirait par rendre obsolètes le Falcon Heavy et le Falcon 9. 

Quoi d’autre? SpaceX a plusieurs objectifs ambitieux pour les prochaines années. La compagnie prévoit d’accélérer le rythme de ses lancements de fusées, qui sont déjà à plus d’uns par mois, commencer à voler des humains vers l’ISS (International Space Station) et autour de la lune ; et terminer le développement et le test du BFR, ce qui peut etre permettrait à l’entreprise d’atteindre l’objectif d’Elon Musk : la colonisation de Mars.

 

 

Author

Write A Comment