Tinder est l’application pour trouver l’amour (ou ce qui arrive) le plus téléchargé dans le monde. L’année dernière, elle a atteint la première place dans le classement général des téléchargements. Elle est l’application grâce à laquelle le tabou des relations sur Internet a commencé à s’estomper. 

Cependant, sa popularité n’est pas suffisante pour éclipser la concurrence. C’est le cas de Bumble, avec sa philosophie féministe, et le concept « les dames d’abord »: les femmes décident si elles veulent ou non entamer une conversation.
Des femmes reçoivent souvent des photos explicites et commentaires de mauvais goût sur Tinder, et elles en ont assez. C’est pour cette raison que cette semaine Tinder a communiqué que l’application va avoir une nouvelle fonctionnalité qui vit à créer une meilleure expérience pour les femmes sur la plateforme de rencontres. L’application va bientôt laisser les femmes décider si elles veulent empêcher les hommes d’envoyer le premier message. 

Jusqu’à présent, tout utilisateur – hommes et femmes – peut commencer une conversation. La future mise à jour, dont Tinder n’a pas communiqué la date, permettra aux femmes utilisateurs de recevoir des messages uniquement des hommes de leur choix, un outil similaire a celui de Bumble, selon Market Watch.

Mais, contrairement à Bumble, la nouvelle fonctionnalité de Tinder ne sera pas un paramètre par défaut, et elle permettra aux utilisateurs de décider s’ils veulent activer le système. En cas de ne pas le faire, l’application fonctionnera comme avant : une fois que le match a eu lieu, l’un des deux peut commencer la conversation.

« Souvent, les femmes ne veulent pas la pression d’entamer une conversation, mais elles veulent l’avoir, et c’est bien », a déclaré Mandy Ginsberg, PDG de Match Group. « Donner aux gens l’option de choisir plutôt que de leur dire comment établir une relation, il y a une grande différence.»

Ginsberg a déclaré que la fonctionnalité de Tinder n’est pas une réaction à aucun concurrent, et qu’elle est le résultat d’années de discussions en coulisses dans l’entreprise sur la façon dont ses marques de rencontres pourraient mieux servir les utilisateurs féminins. « Nous devons constamment écouter ce que les femmes veulent et répondre à leurs besoins, pas seulement sur Tinder, mais sur tous les produits », elle a déclaré.

Author

Write A Comment